Les Chroniques de Didi

Les Chroniques de Didi :La première fois que j’ai fait l’huitre…

Lors de mes derniers article vous êtes nombreux à m’avoir fait remarque que ce qui est logique pour nous, ne l’est pas pour eux…. En effet, je l’ai encore expérimenté ce weekend….

Tout commence bien, on prévoit de passer le weekend ensemble. Samedi plutôt pour moi (shopping, mes amis…) et dimanche plutôt pour lui (ses amis, jacuzzi….). Au final rien ne s’est passé comme prévu :

  • Le samedi matin ses ami nous ont rejoint pour le shopping = je n’ai pas vraiment pu faire ce que je voulais.
  • Samedi après-midi finalement on est allé à la plage avec ses amis. C’est moi qui le lui ai proposé car il ne les avait pas vus depuis longtemps et moi, plage pour plage, avec ses amis ou les miens, je déteste toujours ça (oui moi et le maillot de bain c’est tout une histoire d’horreur !). sauf que, dès le départ je me suis un peu senti mise de côté car les filles parlaient entre elle sans m’inclure. Et malheureusement, j’ai la fâcheuse tendance ç faire rapidement l’huitre… surtout que j’étais en maillot donc pas du tout à l’aise et que, de base, je suis très timide avec les gens que je ne connais pas. Bref, là-dessus ils vont tous jouer au ballon dans l’eau. Pour moi, impossible de me retrouver debout, l’eau jusqu’aux genoux, ventre à l’aire pour gigoter dans tous les sens…. Surtout que j’ai de vraies mains percées ! du coup je suis restée sur la plage… seule… pendant plus d’1h…. mon malaise et mon sentiment de rejet ne faisant que grandir…. Une fois de retour, j’étais plongé dans mon livre afin de ne pas laisser échapper devant tout le monde mon mécontentement et mon malaise de m’être retrouvée, abandonnée sur la plage, dans une situation que je déteste… du coup quand mon chéri m’a demandé si ça allait j’ai juste répondu « oui ». Ai-je eu tort de ne pas vouloir en parler devant tout le monde ? on a fini la soirée en amoureux et je pensais laisser cet incident là quand…
  • Dimanche après une matinée tranquille tous les deux, on part déjeuner dans la famille des amis du chéri pour un anniversaire. Début de l’apéro, on est tous réuni autour d’une table haute. Seul les parents me parlent, je leur réponds avec plaisir et voit tous les « jeunes » se décaler. Moi toujours timide je n’ose pas bouger et je me referme comme une huitre de voir tout le monde me fuir… je me retrouve seul et attend avec impatience le repas qui était au top. Puis petit tour dans le jacuzzi des parents. Toujours pas très à l’aise d’être en maillot, j’arrive la dernière. Après un moment dans l’eau je commence à avoir froid et sort (en même temps que tout le monde) et le chéri reste dedans. Après m’être séché je m’approche des filles en train de discuter, qui filent se mettre sur les transats. Elles me proposent de les suivre, ce que je fais avec plaisir, sauf que je me retrouve sur le transat à 1m de côté et qu’elles discutent entre elles sans jamais m’adresser la parole…. Pas de problème, je me dis que cette fois-ci, mon homme ne va pas me laisser solo toute l’aprèm…. Erreur…. Après un moment, un couple était dans le hamac, l’autre sur les transats collé serré, et moi jetais toujours solo pendant que mon chéri faisait trempette…. Au bout d’un long moment, je n’en pouvais plus et décide de partir….

Le soir une fois rentré après un weekend pas au top je décide de lui en parler (via le téléphone)….

Pour lui, c’est moi qui ne me suis pas imposé, c’est moi qui aurait dû aller le chercher dans l’eau, c’est moi qui aurait dû lui dire que ça n’allait pas, etc….

Pour moi, c’est lui qui aurait dû faire attention à moi, ne pas me laisser seule, il a vu que je n’allais pas bien, il aurait pu faire quelque chose… et puis après tout : « on ne laisse pas Bebe dans un coin » !

Depuis, il se trouve le cul entre deux chaise, entre ses amis et moi. Pour moi il n’était tout simplement pas là. Peut-être que je n’ai pas encore réussit à faire le deuil du prince charmant mais je me suis toujours attendu à ce que mon homme prenne soin de moi, soit attentif et attentionné.

Je m’en veux aussi de lui en avoir parlé car maintenant j’ai l’impression qu’il m’en veut d’avoir été mal à l’aise avec ses amis, et il pense que je ne les aime pas alors que je ne suis pas du tout de ce genre là… j’ai simplement voulu lui expliquer pourquoi je n’avais pas passé un bon weekend afin que cela ne se reproduise pas…

 

Qu’est-ce que j’aurais dû faire ???? Comment agir la prochaine fois ???

 

NB : j’ai quand même passé de super moment, il m’avait préparé un super repas en tête à tête vendredi soir et un super petit dej’ à l’américaine dimanche matin^^

Petite citation pour finir :

« Je ne suis qu’une femme qui ne supporte ni d’être prise violemment, ni le manque de considération, ni d’être traitée comme un objet. Ce que je cherche  c’est être écoutée et entendue. Je veux que l’on me fasse attention, comme je suis attentive à l’autre. C’est l’esprit et le confort que me procure cet autre, qui me permet de m’ouvrir comme une fleur ou de me fermer comme une huître. Le premier chemin vers la compréhension est le dialogue. Sans dialogue, il n’y a pas d’échange, il y a juste une affirmation de l’ego des deux parties. »

Carmen Catana (Motru – Roumanie) « Prendre à zéro »

 

 

 

Publicités

9 commentaires sur “Les Chroniques de Didi :La première fois que j’ai fait l’huitre…

  1. T’inquiète pas il fera plus attention après c’est un travail sur soi-même a faire moi je sait que ma timidité prends bien trop souvent le dessus mais un jour le dessus ce sera moi qui l’aurait c’est ce qu’il faut se dire :)

    J'aime

  2. « Il est pas le cul entre deux chaises, c’est pas ses amis ou toi, c’est ses amis et toi ».
    J’aime beaucoup cette citation qui résume parfaitement la situation. Il doit l’inclure dans son cercle d’amis.

    Aimé par 1 personne

  3. Je pense que tu as bien fait de lui en parler malgré tout. Je comprends que tu te sois sentie mal dans ces situations, j’ai déjà vécu la même sensation, c’est très désagréable et le temps paraît long. J’espère pour toi que ce type de désagréments ne se reproduira plus.

    Aimé par 1 personne

  4. Je te comprends complètement ! Je suis pareil que toi, timide, un peu froide au premier abord, mais une fois que le pas est fait, je m’adoucis, on va dire lol et j’ai souvent eut droit à ce genre de scène avec mon chéri même encore quelques fois en 10 ans de couple… Malheureusement, ils ne voient pas les choses comme nous, nous les voyons et les ressentons : La preuve dans 2 semaine on a un repas de famille (sa famille a lui, ses grands-parents fête leur soixante ans de mariage) et bah même 10 ans après je suis toujours stressée à revoir toute sa famille, je ne sais pas comment m’habiller, ci je vais me sentir exclue ou non bref la cata !

    Aimé par 1 personne

  5. Bonjour, ça fait un moment que je viens sur ce site et vous lis avec intérêt lorsque j’en ai le temps. Mais en lisant certaines lignes de cet article, je ne pouvais pas ne pas donner mon avis…

    « Pour lui, c’est moi qui ne me suis pas imposé, c’est moi qui aurait dû aller le chercher dans l’eau, c’est moi qui aurait dû lui dire que ça n’allait pas, etc…. »
    Je ne trouve pas ça normal, ni très sain dans une relation moi (même si il y a bien pire), c’est culpabilisant je trouve, ça déçoit et ça blesse quelque part, et mine de rien, si d’autres situations comme celles-ci arrivent, ça ne sera pas bon à long terme : si on est timide on est timide… Mais la prochaine si il y a, il vaudra mieux oser parler de votre malaise au moment de la situation, son attitude sera encore plus parlante.

    Quand je lis plus bas :
    « Je m’en veux aussi de lui en avoir parlé car maintenant j’ai l’impression qu’il m’en veut d’avoir été mal à l’aise avec ses amis, et il pense que je ne les aime pas alors que je ne suis pas du tout de ce genre là… j’ai simplement voulu lui expliquer pourquoi je n’avais pas passé un bon weekend afin que cela ne se reproduise pas… »
    Il n’y a pas à s’en vouloir ! Mieux vaut être franc et honnête afin que chacun sache où les choses en sont :/
    Si il ne respecte pas votre personnalité (timide et alors ?) et ce que vous pouvez ressentir dans certaines situations (là votre malaise), il y a peut-être un truc qui cloche chez lui, de l’égoïsme peut-être (on ne refera pas les hommes non plus), ou dans la relation tout simplement. Mais ce pour quoi il a réagit en vous « culpabilisant », c’est peut-être un « Pourquoi elle ne m’a rien dit sur le coup, elle ne me fait pas confiance ? » qui l’a peut-être « énervé ».
    Après oui, ce n’est pas une question de trouver un prince charmant qui n’existe pas, mais un homme qui respecte ses « faiblesses » et ses « défauts » aussi, c’est déjà pas mal, ni d’essayer de finir dans une relation idéale qui n’existera pas ailleurs que dans nos rêves.
    En tout cas, je trouve que son attitude et sa réaction dans cette situation est tout de même plutôt maladroite, ou indélicate.

    En revenant sur d’autres ressentis, ce n’est en plus pas forcément votre timidité (ou un soit-disant égoïsme de l’autre) qui est en cause, mais un malaise général (peut-être du à un problème d’estime de soi).
    -> « Le samedi matin ses ami nous ont rejoint pour le shopping = je n’ai pas vraiment pu faire ce que je voulais » : une frustration non ? en tout cas un malaise est déjà perceptible.
    -> « C’est moi qui le lui ai proposé car il ne les avait pas vus depuis longtemps », vous faites passer son bien être avant le votre, c’est clair. Pensez à vous aussi. « plage pour plage, avec ses amis ou les miens, je déteste toujours ça » : pourquoi proposer quelque chose que vous n’aimez pas/ne vous enchante pas, pour lui faire plaisir ? Il faut se respecter soi aussi…
    Vous avez même bien écris « surtout que j’étais en maillot donc pas du tout à l’aise et que, de base, je suis très timide avec les gens que je ne connais pas » : ça confirme ce que j’écris.

    Pour ne pas être complètement défaitiste, il est possible que dans un autre contexte ou vous serez plus à l’aise, le contact avec ses amis soit plus facile, il ne faut pas toujours se jeter la pierre ;)

    Je cite encore : « Pour moi, c’est lui qui aurait dû faire attention à moi, ne pas me laisser seule, il a vu que je n’allais pas bien, il aurait pu faire quelque chose… et puis après tout : « on ne laisse pas Bebe dans un coin » !

    Depuis, il se trouve le cul entre deux chaise, entre ses amis et moi. »
    Il y a quand même une certaine déception chez vous… C’est vous qui vous sentez mal là, et vous le plaignez ? Si il n’est pas capable LUI d’être attentif et bienveillant à votre égard…
    Le meilleur à faire est de discuter ouvertement (en laissant ses « à priori » et ses « attentes » de coté) et de dire direct quand un truc ne va pas… Au moins, si il réagi « comme un con », là les choses sont claires.

    J'aime

  6. Coucou la belle
    Tu as bien fait de lui parler.
    C’est à lui de t’i’clure dans ton cercle et de voir que si la sauce ne prends pas il faut qu’il te protège…
    Il est pas le cul entre deux chaises, c’est pas ses amis ou toi, c’est ses amis et toi.

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s