Les Chroniques de Charlyrose

Merci…

A vous tous très chers lecteurs de mes modestes « petits » articles qui tendent à refléter succinctement des « petits » fragments de ma « petite vie »…, de ma « petite » histoire et de mon « lourd » passé…

A vous tous, chers inconnus dont les messages emplis de bienveillance m’ont réchauffé quelque peu le cœur…

A celles et ceux qui se reconnaissent (malheureusement) dans certains de mes écrits…

Pour vos messages de soutien, d’encouragement, vos précieux conseils, votre gentillesse et votre empathie….

Merci….

Merci à vous aussi mes si proches et amis fidèles de m’accompagner dans mes chutes, mes faiblesses, mes cris, mes larmes, mes désespoirs, mes doutes, mes craintes…. A mes côtés ou à distance…

Cette distance et ces silences derrière lesquels je me retranche si bien parfois….

Tenter de briser cette carapace de petit crabe, enfoui dans ses sables mouvants, caché derrière ses pinces aiguisées par fuite…, par peur…

 

Par peur de ne pas y arriver…peur de ne pas être à la hauteur de ce rêve qui avait jusqu’alors, un vrai sens pour moi… ce rêve qui donnait un sens à ma vie…

Peur de décevoir, de gâcher et de détruire ce pourquoi j’avais mis tant d’énergie à ériger… pour au final… reculer…

«  La vie est un parcours qui se trace au fil du temps, autoroute bien droite pour certains, chemin de croix pour d’autres, quand le destin bascule, quand on arrive à un carrefour, quand il faut choisir un itinéraire….

Prendre à gauche ou à droite ?

Continuer d’avancer ou faire demi-tour ?

Quitter les sentiers battus, s’engouffrer dans un sens interdit, s’égarer dans une impasse… »

 

Ces quelques phrases tirées de Barbara ABEL reflètent totalement l’image de la voie sans issue dans laquelle je me suis engouffrée ; cette impasse au sein de laquelle je cherche à trouver la sortie…alors que je vous écris…

Ces fondations que j’avais espéré consolidées, renforcées, scellées à jamais…; ce chemin parcouru sur lequel je pouvais me retourner forte et fière de tenir encore debout ne serait-elles pas à nouveau entrain de voler en éclats, tel ce ressac marin se fracassant à nouveau sur les rochers, pour repartir violemment au large… ?

Cette mer infinie au sein de laquelle je tente de continuer à nager mais dont les berges ou les récifs me semblent si éloignés afin de pouvoir enfin m’y reposer…

1937096_992618960816514_107782150134025320_n

Alors j’aurai envie de dire à celles et ceux qui croient encore en moi,

A ces personnes, ces amis dont le soutien m’émeut à chaque fois…

A ce chef de service veillant encore sur moi

A cette patiente m’ouvrant grand les bras…

A ces collègues de promo me tirant encore plus haut….

… je vais essayer…

 

Essayer d’être encore forte, à nouveau forte… mais…

« Forte, çà veut pas dire ne pas pleurer….

Forte, çà veut pas dire que je n’ai pas le droit d’avoir mal….Ça veut pas dire que je ne suis jamais transie de froid, glacée par l’effroi…

Forte, çà veut pas dire toute çà….

Forte, c’est quand j’essaie de me relever à chaque fois…. quand on s’est joué de moi… quand on m’a amenée bien bas…

Forte, c’est quand j’ai glissé et que j’ai tenté de m’accrocher dans un premier temps à n’importe quoi, à n’importe qui…., pas pour remonter, pas forcément, mais pour ralentir ma chute…

Forte çà veut pas dire que j’ai pas eu envie de crever

Forte çà veut dire que j’ai pas continué à vivre, avec l’envie de mourir…

Forte çà veut dire que j’ai essayé de faire avec… mais que j’ai réussi à remonter à la surface…Il y a deux ans déjà…

Forte çà veut dire que des torrents de larmes se sont écoulés de mon regard devenu noir… ces larmes que j’ai tenté d’essuyer d’un revers de la main rageur…

Forte çà veut dire avoir tenté d’enrayer cette voix maléfique qui cherche à vous tirer vers le bas….

Forte çà veut dire hurler quand il le faut, et se taire, quand on l’a trop fait…. Quand on est à nouveau fatiguée…

Forte çà veut dire accepter de mourir un peu chaque jour, sous les cris, sous l’hypocrisie, sous la bassesse, juste pour continuer à vivre….

Forte çà veut pas dire invincible.

Ca veut dire humaine, juste çà… »

 

Alors…forte ou pas, je vais « essayer » de me relever une nouvelle fois….

« Essayer » d’éviter la chute fatale..

« Essayer » de continuer à avancer….

Jusqu’à demain….et après… peut-être…

16683464_10211872256620298_177172637_n

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s