Les Chroniques de Marie

Quand la rencontre ne se passe pas si bien…

Je prends aujourd’hui la plume de notre chère chroniqueuse Marie, mais seulement pour relayer son article. Elle tenait beaucoup à vous raconter l’histoire qui va suivre mais n’avait plus d’accès à un ordi (et si j’ai bien compris c’est justement à cause de celui dont elle va nous parler). 

unknown

Marie :

Avant de passer à la suite de mon précédent article, j’aurais besoin de vous faire part d’une expérience personnelle.

 

Lorsqu’une rencontre se passe bien, on est au septième ciel, on a des papillons dans le ventre et parfois on préfère ne pas écouter notre instinct.

Grossière erreur !!!

Je vais vous raconter une histoire, une rencontre récente, une tranche de ma vie qui s »est mal finie.

 

Juillet 2016 (quand j’y repense, j’ai le sentiment que c’était bien plus lointain).

Un profil m’interpelle sur Adopte, Pablo, 27 ans, beau garçon, sait ce qu’il veut, semble chercher la perle rare par chez moi.

Je ne semble pas du tout correspondre à ses attentes, je lui envois tout de même un message pour lui souhaiter de trouver LA personne qui lui conviendrait.

Il me répond, semble surpris par mon message d’encouragement et me souhaite de même.

Nous échangeons ainsi plusieurs messages avant de nous dire qu’il serait peut être sympa d’engager une réelle discussion.

Le temps file à une vitesse folle, il est déjà deux heures du matin, mon fils se réveille dans quatre heures et je n’ai pas envie de dormir.

Nous parlons de tout, de nos passions, de nos aspirations, passées et à venir.

J’ai le sentiment de voir en Pablo, mon reflet masculin.

En plus des messages, nous nous envoyons des musiques, ce qui donne à cet échange virtuel une toute autre dimension

C’est tendre, intime, doux, magique.

Je laisse tomber l’armure et peu à peu me voilà sous le charme.

Ce petit jeu durera ainsi six jours, sur le site et par sms.

Nous décidons de nous rencontrer au pied d’un phare en fin de journée.

Je suis toute apprêtée, en avance et je fais les 100 pas .

Un peu de retard, cela arrive.

« J’arrive, retourne toi et ferme les yeux. »

Je l’attends, yeux fermés et soudain, je sens ses bras se refermer contre moi.

C’est tendre et merveilleux, romantique au-delà du possible.

Je me retourne et mon cœur explose contre ma poitrine.

Il est encore plus beau en vrai, il sent bon. On dirait Clark Kent.

Nous nous rendons sur une plage peu fréquenté et nous échangeons notre premier baiser au Soleil couchant.

Un vrai film romantique.

Une fois chez moi, nous n’arrivons pas à nous décoller, pendant une heure nous nous embrassons, nous enlaçons.

La soirée fut tout aussi idyllique et nous ferons l’amour la presque totalité de la nuit.

Je tombais amoureuse, même si l’ombre de T. était encore bien présente dans mon cœur et mon esprit.

Nous passons la semaine ensemble et le samedi, je dois me rendre dans un autre département pour un mariage.

Je le laisse avec un drôle de sentiment.

Instinct ou manque ?

Le soir de ce mariage, il me contacte pour me dire qu’il préfère que nous en restions là, il a revu son ex et dit être perdu dans ses sentiments.

Je me sens trahie et salie, je me bats et me défends de toutes mes forces.

Que peut elle lui offrir ? Elle qui l’a tant rejeté et mené en bateau.

Je suis malheureuse, j’ai mal.

Il reviendra deux jours plus tard.

Nous mangeons dans un restaurant et nous promenons à la nuit tombante sur le port.

Je suis si bien quand il est là !

Le lendemain j’embauche dans un restaurant de la côte en vue de ma reconversion professionnelle.

Je lui laisse mes clefs et lui propose de venir me chercher à la fin de mon service.

Mais lorsque je sors du travail…il n’est pas là.

Je lui écris, il me répond le plus naturellement du monde, je rentre donc seule et souhaitant récupérer mon courrier, j’ouvre ma boite à lettres, ma clef tombe sur le carrelage du hall d’entrée dans un bruit assourdissant.

J’ai les larmes qui menacent de couler, et la colère qui me monte au nez.

J’ouvre mon appartement et sur ma table, la rose éternelle qu’il m’avait offerte avec un mot, un seul : « désolé ».

Je ne comprends pas, je l’appelles, il est avec des amis, ivre et rit.

Je suis en colère, je hausse le ton tellement je suis choquée par tant d’irrespect.

Après une longue discussion, il me promet de revenir dès le lendemain.

  1. vient passer la nuit chez moi, il a senti que quelque chose n’allait pas.

Bizarrement il sait toujours tout. Il me dit de laisser tomber mais je ne veux pas l’écouter.

J’ai cette fâcheuse tendance à n’écouter que moi-même, et ce, même si j’ai tort.

Et en amour, j’ai souvent tort.

Je suis une passionnée, je vis tout à 100% et bien souvent je me prends des murs.

Pourtant j’ai du caractère et suffisamment de jugeote pour tirer mon épingle du jeu.

Mais non, je fonce tête baissée, toujours.

Je vous laisse imaginer la triste liste de mes déboires.

Je vous fais grâce des violons et de la guimauve mielleuse et horripilante.

Toujours est il que plus le temps passait, moins je supportais ses petits travers.

Je sentais que plus Pablo était présent, plus j’avais besoin d’air.

Crise de colère, reproches, paroles déplacées, j’essayai de passer au dessus mais en vain.

Puis un soir j’ai fais LA bêtise.

Céder à son premier chantage affectif et à ses menaces au suicide.

A partir de là…j’avais mis le doigt dans un engrenage qui allait me ronger de l’intérieur.

Après quelques jours d’absence il est revenu chez moi.

Amenant avec lui la presque totalité de ses affaires.

Dans un tout petit appartement, avec un enfant, je n’étais plus chez moi.

La descente aux enfers commençait.

De plus en plus de crises, je rentrai dans un chez moi désordonné où j’avais le sentiment qu’il n’en bougeait pas.

Qu’est-ce que je pouvais faire ?

J’ai fini par le quitter et lui demander de partir.

Mais…

Il ne l’a pas entendu de cette oreille.

Harcèlement téléphonique, sur mon lieu de travail, tentative d’intrusion à mon domicile, jets de projectiles sur mes volets puis une traque sur 15 kilomètres en pleine nuit.

Cela a fini par un dépôt de plainte.

Aujourd’hui j’ai bloqué tous ses moyens de me contacter mais je pouvais recevoir jusque 40 messages par jour.

Si j’ai une leçon à tirer de tout ça, c’est que lorsque l’emballage est trop beau, le cadeau est empoisonné.

Je ne compte pas rencontrer quelqu’un de si tôt.

Méfiez-vous des hommes que vous rencontrez.

Ne les laissez pas entrer dans votre vie trop vite.

Ecoutez votre cerveau et non votre cœur.

unknown

*Le prénom a été changé.

 

Publicités

4 commentaires sur “Quand la rencontre ne se passe pas si bien…

  1. Merci pour ces mots Unelolita.
    90% de mes rencontres jusque present c’étaient bien passées.
    Il suffit malheureusement d’une fois…
    J’abandonne pas pour autant , mais j’ai besoin de temps pour etre parfaitement sereine.
    Merci en tout cas pour tes encouragements, je vais remonter la pente. :-*

    Aimé par 1 personne

  2. Quelle histoire terrifiante. C’est vraiment pas cool ce qui est arrivé. J’espère que tu t’en remets doucement. Pour ma part, une histoire pareil, et je rentre au couvent. J’ai eu la chance jusque là de tomber sur des hommes respectueux envers moi qu’importe leurs problèmes personnels. Je te souhaite bien du courage et plein de bonheur.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s