Les Chroniques de Charlyrose

Les chroniques de Charlyrose : Ma vie de « Working-mother »…

Des jours, des semaines que je n’arrive à laisser glisser mes doigts sur le clavier ou à ma reprendre ma plume…

Mais alors que le temps s’offre enfin à moi, comment réussir à remplir aujourd’hui ces pages vierges et immaculées sur ces si beaux cahiers offerts par des amis si chers à mon cœur…

Que pourrais-je bien vous écrire ou vous narrer… ?

Mon année trépidante de « WORKING MOTHER » en quête d’une vraie et belle histoire de cœur ?

Ce rêve éveillé que je n’aurais voulu voir inachevé… ?

Mon combat de mère pour permettre à mes petits hommes d’avancer sur le plus beau et paisible chemin possible… ?

 

Un nouveau chapitre qui commence pourtant, une nouvelle page du livre qui s’ouvre … au bout de tant de semaines et de mois de ténacité, d’acharnement, de perte de confiance et de stress, …J’y suis arrivée… !! Reçue « brillamment » … Accord hiérarchique validé … C’est parti !!

Une nouvelle année qui s’ouvre à moi pour un nouveau départ professionnel, un retour sur les bancs de l’école… Enfin, le chemin se dessine pour accéder peut-être un jour à mon rêve ultime…

 

Une rentrée scolaire multipliée par trois d’ici quelques semaines maintenant …. Alors comment une « working mother » arrivera t’elle à conjuguer et sa vie de femme, sa vie de mère, sa vie d’étudiante et une éventuelle vie sentimentale… ?

 

Faudrait-il commencer par LA trouver cette personne avec qui l’on aurait juste envie de se laisser porter, de poser le cerveau et de laisser aller ses émotions des plus fragiles aux plus intenses…

Cette personne avec qui je n’aurai plus peur… peur d’avoir mal… peur d’aimer à nouveau….peur d’attendre….

Cette personne que j’aurai envie d’aimer à nouveau, dont les silences me parleraient autant que les mots, dont le seul regard me permettrait de saisir tout ce qui n’a besoin d’être dit tout haut….

Telle Katherine PANCOL, « Je veux aimer un homme aux mains solides, aux jambes piliers, arrimées dans le sol, un homme aux mots simples et clairs, au rire franc et sonore, un homme à l’ambition modeste, un homme qui plante des arbres, qui scie des planches, qui retourne la terre, qui conduit un tracteur, qui construit une maison et qui rentre le soir se coucher contre moi et me prenne sans que je me demande si, la nuit, il ne va pas se relever et partir… »

 

Alors sur une note beaucoup plus légère et humoristique (enfin, je vais tenter de l’écrire ainsi) je vais vous faire partager ci-dessous un petit extrait de ma vie « trépidante » de mère monoparentale qui vous permettra peut-être de mieux cerner mon « inquiétude » à l’idée de ne peut-être jamais trouver cette « perle rare » qui m’acceptera avec mon packaging mais qui surtout, aura envie de mener un petit bout de chemin à mes côtés…

 

Comme je vous l’avais écris lors de mon tout premier article (non pas celui où je vous relatais mes folles aventures 2.0) mais bien celui où j’avais tenté d’établir une « fiche de poste » qui devait coller au plus près de la réalité …. Un véritable CV d’un petit bout de femme … au léger côté « insomniaque » …

Alors autant vous dire qu’après des très petites nuits où le sommeil me fait régulièrement et cruellement défaut, le réveil matinal de 6h 00…. Euh….. bon… je vous avais également dit que je ne savais pas être malhonnête (tout comme pour ma taille) …. Alors on va dire 6h 15 !! Bref, çà fait quand même mal !!!

945685_10201024661597202_1665340997_n

Quoi qu’il en soit, toujours beaucoup trop tôt après des soirées où l’on aurait mieux fait de s’abstenir de jouer les « pré étudiantes » à tester mes talents de pseudo barmaid spécialiste de la préparation de punch, de soupe de champagne ou de mojitos !! Aie…. !!

Qui a dit que plus le punch avait macéré, meilleur était-il encore ?? !! Il est bien entendu nécessaire de  le « goûter » à plusieurs reprises pour s’en assurer n’est-ce pas ?

Ne dit-on pas également que l’alcool ne résout pas les problèmes, mais que le lait non plus ?!!lol

 

Ainsi, après avoir passer des soirées et des nuits à refaire le monde en fumant beaucoup trop (euh… navrée pour les utopiques de vous révéler que le mythe de la femme parfaite se réveillant au petit matin, emplie de fraicheur et de vitalité, la voix légère et suave, n’est qu’un leurre destiné aux scénarios de nos chers réalisateurs cinématographiques américains… ! lol) ….atteindre la machine à café en temps et en heure relève chez moi, du miracle !!

11025230_422754584559916_9130142902861495551_n

6 h 20 : Ainsi débute mon marathon quotidien car après avoir bien tenté de réduire à néant à plusieurs reprises l’objet de mes cauchemars (à savoir, mon réveil) vient le moment de passer au réveil de mon ado, pour qui, même une détonation de bombe atomique ne réussirait à l’extirper de sa couette; (les chiens ne font pas des chats comme le dit si bien le proverbe)… et malgré une sonnerie de portable qui réussirait à réveiller un mort, une réveil-radio hurlant les tubes en vogue de VIRGIN et mes secousses répétées (la voix enrouée par mes excès de la veille ne fonctionne pas ! ) , c’est mon reflet en mode p’tit homme zombi que je vois débarquer dans la cuisine pour s’affaler devant sa tasse de chocolat au lait (dont la préparation relève également d’une véritable prouesse à savoir : comment ne pas verser du lait dans mon café ou faire couler mon expresso triple dose dans sa poudre chocolatée lorsque mes paupières ont du mal à interagir avec les informations envoyées par mon cerveau légèrement…. embrumé! lol)

…….Et oui, encore une fois, merci de nous faire rêver nos chers concepteurs de spots publicitaires ! … Merci de nous vendre le réel bonheur d’un petit déjeuner familial, détendu et serein autour d’une tasse fumante de notre AMI RICORE accompagnée de merveilleuses tranches de pain frais (bien entendu)recouvert d’une généreuse couche de NUTELLA !!

Euh….  Comment vous dire que dans ma vraie vie à moi, çà ressemble plus à les inciter à avaler le plus rapidement possible un bol de Nesquick froid accompagné de pains au lait (industriels) fourrés au NUTELLA !! lol

 

6h 45 : Un premier café dans le sang, je peux enfin essayer de gagner la salle de bain en priant le ciel que ma douche brûlante réussisse à me réveiller totalement…

7h 00 : Après m’être fait gentiment expulsée de mon sauna par mon ado, (ce dernier a la faculté à se réveiller beaucoup plus vite que moi une fois les pieds à terre), je comprends que la journée risque d’être très très longue en l’entendant ronchonner, trépigner, râler et maugréer que mes douches trop chaudes font trop de vapeur d’eau, qu’il y fait trop chaud, qu’il n’y voit rien, que ses cheveux ne tiennent pas, que le gel ne fixe pas suffisamment… etc…..

7 h 10 : Deuxième séquence de secousses et deuxième tentative afin de viser juste entre le chocolat et le café pour le p’tit bonhomme !

Intraveineuse de caféine pour moi ; je peux regagner à nouveau la salle de bain pour tenter une opération « ravalement de façade » destinée à masquer tant bien que mal les vestiges de la veille, camoufler cernes, traces d’oreiller et teint blafard tout en maugréant à mon tour contre mon ado pour qui l’utilité d’une éponge ou d’une raclette à vitres n’a toujours pas été intégrée afin de nettoyer traces de dentifrice, de gel ou éclaboussures diverses et variées sur le miroir que je préférai ne pourtant pas affronter après de telles soirées…

7 H 15 : L’ado est en retard, mes conseils vestimentaires…. Euh…comment dire…. ? Inutiles …

Où comment s’égosiller dans le vide en constatant que ses hormones en ébullition lui permettent de partir en t-shirt par -15°c en plein hiver ou d’enfiler un pull polaire alors que Mr météo annonce une température avoisinant les 30°c !… Trop tard, il est déjà parti sans entendre une nouvelle fois mes dernières recommandations ….liées au fait de ne pas……………….. claquer la porte derrière lui !!! Trop tard….

7 h 20 : Je reçois tout de  même un gentil SMS de mon ado m’indiquant (au cas où je ne m’en apercevrais  pas bien entendu !) qu’il rangera sa chambre en rentrant ce soir et me souhaitant une bonne journée…..

Bonne journée à toi aussi mon amour………. !

7 h 45 : Après avoir vidé la moitié de mon dressing à la recherche d’une tenue correcte en me lamentant une nouvelle fois de ne plus rien avoir à me mettre (…. Bon, ok, le placard déborde mais au vu de mon état, seule une robe de chambre et des chaussettes en pilou-pilou pour  retrouver ma couette bien moelleuse conviendraient à ce que je recherche, là, tout de suite, maintenant !! )

Bref, j’enfile mon jean « belle-fesse » en 4ème vitesse, un t-shirt et petit gilet feront l’affaire ce matin !

8 h 00 : Alors qu’affairée à essayer de remettre un peu d’ordre dans ce fatras de fringues amoncelées, je m’aperçois que mon second p’tit bonhomme cultive quant à lui la « zen attitude » et est toujours tranquillement en train de déguster son bol de céréales qu’il déguste le plus tranquillement possible tout en rêvant tout éveillé !!!!  HELP  !!!!

8 h 20 : Check up ok pour le p’tit dernier, une dernière vision de mon reflet catastrophique dans le miroir et c’est parti ! Nous dévalons les escaliers au pas de course avant de s’apercevoir, moteur allumé, qu’un sac à dos s’avère totalement inutile pour une journée d’école !!! Arghhhh !!!!

Second sprint dans les escaliers (merci la séance de Step gratuite) et je m’imagine alors concurrencer Schumacher au volant de mon p’tit bolide afin de gagner ma course contre les minutes qui défilent vraiment beaucoup trop vite le matin !!

9 h 00 et quelques …. Lol : Après avoir réussi à larguer mon p’tit homme devant l’école, suivi une auto-école dont le conducteur novice risque d’avoir du mal à décrocher son petit papier rose à ce rythme là, évité de défoncer le pare-choc de ma mini auto en arrivant un tant soit peu trop vite sur des ralentisseurs hors normes, essuyé une attente interminable à regarder défiler les secondes des feux des circulations alternées semant d’embûches ce qui est censé être mon raccourci/ gain de temps par rapport à une rocade saturée… etc…. j’arrive enfin sur le parking de l’hôpital, entière, essoufflée et ne souhaitant qu’une chose : Que la journée  se déroule le plus rapidement possible !!!!!!!

9 h 15 : Mes espoirs s’effondrent beaucoup trop vite…. Car alors que j’essaie d’afficher mon plus beau sourire quelque peu forcé, une remarque emplie de bienveillance relative à la « sale mine » que j’affiche ce matin m’achève définitivement…

J’enfile ainsi ma cape d’invisibilité et décide de me réfugier dans ma bulle protectrice à l’abri de cette vision effarante que je vais devoir subir tout au long de cette si longue journée …

  • loin de  la vision de Mme A et sa  voix nasillarde à la Daffy Duck ; loin de ses sempiternelles lamentations liées au fait d’être débordée tout en sirotant le plus tranquillement possible sa tasse de thé diurétique destinée à lui faire éliminer les trois pains au chocolat qu’elle vient d’engouffrer ;
  • loin de Mme B pour qui le terme d’activité professionnelle rime d’abord avec organisation de  vie personnelle et si temps restant…. après avoir occupé une ligne téléphonique saturée par des coups de téléphone personnels urgents (c’est vrai que trouver le cadeau idéal pour la nièce, de la belle-sœur, du frère, du père, de son oncle relève de l’urgence vitale !!!); vérifier les informations liées à l’utilisation de Mr GOOGLE ;  pratiquer sa séance de coiffure et maquillage quotidienne, sa séance de bavardage et balade dans les services à la recherche des derniers potins avec les cop’s  …la journée passe beaucoup trop vite pour cette dernière … Chanceuse elle !!! lol
  • loin de Mme C n’ayant toujours pas intégré l’étymologie médicale au bout de tant d’années de bons et loyaux services passés à « travailler » (?) auprès de Dr MAMOUR qu’elle ne quitterait pour rien au monde et auprès de qui le regard globuleux affiche des flèches enflammées de cœurs scintillants
  • et loin de Mme D adepte des sériées télévisées narrant à longueur de journée les dernières aventures de Pamela et Samantha ayant trompé John ayant failli tuer Jack mais qui s’avère être en fait épris de Courtney…(Revenge… çà vous dit quelque chose ? Ne me dites surtout pas que vous êtes fans vous aussi !! Pitié !!! lol)

 

Arghh !!!!! Vous comprenez mieux mon besoin de fuir loin, loin, très très loin de cet univers ??!!!

 17 h 00 : Le supplice s’arrête enfin et le mal de crâne qui me ronge depuis le petit matin ne va pourtant pas m’aider à affronter la suite de ma journée marathon qui se dessine à l’horizon…

En effet, comment réussir en un temps record à :

  • Braver un trafic automobile surchargé pour récupérer à temps ma progéniture afin d’être à l’heure aux différents rendez-vous hebdomadaires programmés…
  • Affronter une salle d’attente surchargée de ‘mouflets’ dont les cris, pleurs et bruitages divers et variés contribuent à alimenter l’orchestre de tambours jouant une si jolie mélodie à l’intérieur de mon crâne
  • Accuser le coup tout en gardant le sourire alors que de bienveillants « professionnels » me conseillent le « lâcher prise »  face à un père pour qui même le terme « laxisme » n’est pas suffisamment puissant pour décrire la désinvolture et le désinvestissement dont il fait preuve à l’égard de nos enfants conçus à deux il me semble….!
  • Piquer un sprint final  (pourquoi ais-je autant fumé hier soir ???!!!! arghhh !!) pour réussir à arriver une nouvelle fois à temps, dégoulinante et haletante afin de déposer à la date ultime un dossier scolaire que l’on vient tout juste de pouvoir clôturer avant que les portes du lycée ne se referment sur moi !
  • S’apercevoir que l’on a oublié d’acheter de quoi préparer le pique-nique pour la sortie scolaire du plus jeune du lendemain ;
  • S’arrêter ainsi  au supermarché le plus proche pour palier à cet oubli et remercier MARIE pour ses petits plats surgelés préparés avec amour !
  • Recevoir un coup de téléphone de son ado (qui ne retrouve l’usage de ce dernier à mon égard que lorsqu’il a quelque chose à me demander) Gagné ! Un bouquin dont il a urgemment besoin dont l’information lui a été transmise aujourd’hui même … (mais bien sûr ! Et la marmotte, elle met le chocolat, dans le papier alu !!) rrrrrr
  • Jeter mon p’tit homme à la maison pour lui permettre un peu de répit avant d’enchainer sur la révision de ses évaluations du lendemain
  • Repartir aussi sec à la librairie la plus proche pour se procurer l’édition spéciale réclamée par ce gentil professeur !
  • S’apercevoir que l’on a pas eu le temps de déposer un envoi en recommandé URGENT
  • Relever sa boite aux lettres et réaliser que je ne suis toujours pas allée récupérer le deuxième dossier collège de mon plus jeune !
  • Penser à rédiger une liste de la multitudes de choses à régler, finaliser, clôturer  avant la fin de l’année…dont on n’entraperçoit l’issue !!

19 h 00 : Je rentre enfin chez moi, littéralement épuisée…; juste le temps d’allumer le four pour y enfourner un succulent plat préparé avec soin ; s’enquérir de la journée de la journée du plus grand ; vérifier les évaluations et leçons diverses du plus jeune ; essuyer grommellements  et ronchonnements …

19 h 45 : Je sors de justesse la tarte du four à la limite de la carbonisation ; nouveau repas familial avalé en un temps record avant de revêtir une nouvelle fois ma cape de chauffeur de taxi afin de pouvoir déposer mon ado  à son cours de guitare !!

Foutues minutes qui défilent vraiment beaucoup trop vite aujourd’hui !!!

 20 h 45 : Je vais enfin pouvoir me glisser une nouvelle fois sous une eau brûlante dans l’espoir de retrouver l’usage de mon dos en compote et de tous mes membres endoloris…

21h 00 : Alors que j’aspire enfin au calme et à la détente; mon grand déboule dans l’appartement (en pleine forme physique quant à lui) et m’informe à l’instant T, en affichant son plus joli sourire sur sa « gueule d’ange », qu’un certain nombre de cours sont annulés demain matin et qu’il pourrait ainsi dormir un peu plus longuement si j’avais la bonté, la gentillesse et la compassion nécessaire pour l’amener chez son père……

21 h 15 : Il parait que je suis une « maman qui déchire » …(lol) alors, n’ayant la force d’enfiler à nouveau quoi que ce soit, je jette sur moi pour camoufler ma nuisette, mon trench « cache tout » (en espérant ne pas me faire arrêter par de gentils gendarmes) et compatis à l’idée de faire gagner quelques heures de sommeil à mon aîné en partant le déposer chez son père…Absent….

21 h 30 : Retour au calme à la maison, sans embûches ! lol

Petit moment câlin/ tendresse avec mon p’tit bonhomme…

Je peux enfin enchaîner sur la suite et fin ultime de ma journée en passant maintenant par le mode vaisselle, préparation de machine de linge, repassage, signature des différents cahiers de liaisons, mails destinés à relancer une énième fois les différents organismes administratifs dont le seul et unique but est je crois, de tester les capacités de patience, de calme et d’endurance face à un système qui relève le plus souvent d’une véritable aberration administrative… bref….

23 h 00 : J’arrête de compter le nombre de cafés avalés dans la journée et me pose enfin confortablement sur mon canapé dans l’idée d’essayer de me détendre enfin…

23 h 45 : Malgré des tambours battants encore plein le crâne, mon cerveau fatigué n’arrive pourtant pas à donner les informations nécessaires à nouveau à mes paupières qui ne sont pas décidées à se fermer….

00 h 30 : Deux options s’offrent à moi : soit je me décide à regagner ma couette moelleuse afin de ne pas sombrer quelques minutes après sur mon canapé ; soit cet effort relève une nouvelle fois du miracle et c’est une Charlyrose en mode  HS ++++ » qui finit par lâcher prise sur son compagnon de nuit fréquent et qui finira par ouvrir les yeux quelques heures plus tard pour aller finir sa nuit comme le commun des mortels, dans un lit !! lol

 

Voici donc un petit extrait de ce à quoi ressemble ma vie trépidante de « working mother »….

Ohhh… bien entendu, ne soyez pas effarés en me lisant… car fort heureusement, toutes  mes journées ne sont pas semblables à celle-ci …. Quoi que .. ? lol

 

Alors même si je ne suis pas une femme parfaite ; une mère exemplaire ou Wonder-woman avec toutes mes failles et mes faiblesses, j’aspire tout de même à pouvoir LA rencontrer, à LA vivre cette fichue et  belle histoire d’amour !!

J’aspire à pouvoir le trouver, comme l’écrit si bien Jacques Prévert, « Cet amour, si  violent
si fragile, si tendre, si désespéré. Cet amour beau comme le jour et mauvais comme le temps quand le temps est mauvais. Cet amour si vrai, si beau, si heureux, si joyeux et si dérisoire… »

J’aspire à partager également ces si jolis moments passés auprès de mes merveilleux petits hommes qui bien qu’ils me fassent m’arracher les cheveux régulièrement (quand ce ne sont pas eux qui essaient de me prêter secours en m’arrachant tous les cheveux autour du seul et unique (hummm) cheveu blanc dont ils voulaient m’alléger !! lol) ; ces petits hommes en devenir qui me procurent tant d’amour, de joie et de bonne humeur lorsque me prend l’envie  de tout envoyer valser ; eux qui permettent de continuer à trouver les raisons de tenir debout et de se battre jusqu’au bout…

J’aspire à pouvoir la  franchir cette porte … J’aspire au bonheur et rien d’autre…

13557774_1765144100430251_6510537583627000633_n

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s