Les Chroniques de Charlyrose

Les chroniques de Charlyrose : The End…

J’écrivais il y a peu que je ne n’avais pas encore envie d’apposer le mot « FIN » pour clôturer mon histoire de contes de fées… j’aurai peut-être mieux fait de m’abstenir…

Apparemment, les fées ont du louper mon berceau effectivement…

Tiens ! Finalement, c’est « ma sœur » qui avait raison lorsqu’elle me chantonnait ce petit air si gentiment et aimablement de mon idole d’adolescente pré pubère « tu seras jamais la reine du bal vers qui se tournent les yeux éblouis …Pour que tu sois belle, il faudra que tu le deviennes Puisque tu n’es pas née jolie ……. Toi, t’es pas très catholique Et t’as une drôle de peau Chez toi, les fées soi-disant magiques Ont loupé ton berceau… »

Oh que j’aimerai que ma mémoire ne soit pas aussi tenace certaines fois… !!! Ces mots qui résonnent encore trop bien aujourd’hui et qui sont tant de circonstance…

13249459_10209225351209317_1492697217_n

J’aurais certainement mieux fait de jeter dans l’âtre de la cheminée mes si beaux contes de fées de petite fille…

J’aurais mieux fait de les regarder partir en fumée au lieu de continuer à les rêver…

Peut-être serais-je ainsi suffisamment blindée aujourd’hui pour pouvoir ouvrir les yeux  sans que le réveil ne me fasse si mal…

 

« Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants »….

Pourquoi conter de si jolies histoires aux petites filles ….. ?? Alors ?? !! Pourquoi ??!!

Ce ne sont que foutaises !!! Mensonges !!

Ce ne sont que des mots… un leurre, un mirage…. !!!

 

Cendrillon ne finit-elle pas d’ailleurs plaquée par son beau prince, prostituée et droguée… « Jusqu’à s’endormir dans un sommeil infini où elle finira sa vie » ……sans qu’ aucun Prince ne vienne la réveiller… ? !!

 

Sur un autre registre, Marguerite DURAS écrivait très justement

« Écrire, c’est aussi ne pas parler. C’est se taire. C’est hurler sans bruit. »…

Alors j’avais simplement besoin ce soir de HURLER en silence, de hurler si profondément au fond de moi ma douleur et mon chagrin….

De n’être RIEN… !!!

13249546_10209225351409322_1325100296_n

Des rêves envolés, partis si vite en fumée…

Une telle impression d’inachevé si peu qu’il y ait eu quelque chose de véritablement commencé…

….Du moins,… je le croyais…

 

Je ne demandais pourtant pas grand-chose…  Peut-être trop… ?

Force est de constater que bon nombre de personnes ne sont pas à la conquête « d’une vie parfaite mais d’une vie heureuse…. »

C’est pourtant tout ce que je souhaitais moi aussi…Mais peut-être est-on trop nombreux dans cette quête… ?

Ma petite âme charitable vous cède ma place alors… le bonheur, l’amour, je vous les laisse…. ?? Même plus  la peine d’essayer…. Je passe mon tour…

Trop compliqué à agripper mais surtout à conserver…

  •  Peut-être ne le méritais-je pas finalement… ?
  • Peut-être ais-je été une très « mauvaise personne » dans une vie antérieure ?

 

  • Peut-être n’ai-je pas les mains suffisamment grandes pour le recevoir ?
  • Peut-être n’ai-je par le cœur suffisamment grand pour le laisser entrer ??

 

« Miroir, mon beau miroir, dis-moi qui est la plus belle … ? »

Dans la catégorie, conte de fées, puis-je le péter ce « putain » (je m’excuse auprès des âmes sensibles, une simple expression mais qui prend tout son sens pour moi ce soir…)  de miroir dont l’image reflétée m’écœure et me donne tant la nausée   !!! ???

Suis-je si minable et méprisable que çà ???!!

 

Une telle envie de vomir ce soir…

Un tel mal au ventre qui ronge au point d’en crever…

 

Ne me reste plus qu’à aller étouffer mes cris en allant  toucher le fond de ma piscine en paix à défaut de pouvoir toucher le « bonheur » du bout des doigts… !

 

La « petite âme rose ternie »  aura du mal ce soir à achever ce rapide écrit par une petite note positive …

Peut-être la trouverez-vous par vous-même ! C’est tout le bonheur que je vous souhaite !!!

Belles et tendres pensées aux petites âmes « abîmées »…

 

 

Publicités

2 commentaires sur “Les chroniques de Charlyrose : The End…

  1. Ne suis-je donc pas « aimable » ? cette question je me la suis trop posée et ma conclusion et qu’il faut d’abord s’aimer soi même entièrement, être complet, pour pouvoir trouver « chaussure à son pied » ainsi l’autre n’est qu’un « plus » qui ne vient combler aucun manque. On ne peut pas charger les autres ne nous aimer à notre place. Alors en attendant je m’occupe de moi.

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s