Hommes 2.0

JC, un Homme 2.0

Nous nous retrouvons ce mois ci pour la chronique sur les hommes 2.0 avec JC, 32 ans, actuellement célibataire (même pas de plan cul ni d’amitié câline en cours) 

Inscrit depuis fort fort longtemps (excuser moi ma tournure conte de fée mais vous comprendrez pourquoi je suis inspirée sur ce thème à la fin avec le partage de son histoire). En fait pour être un peu plus précise, inscrit depuis environ une dizaine d’années. Du coup il a même connu les débuts d’adoptunmec (tu es donc un dinosaure de ce site alors). Il a atterri dessus sur les conseils d’un ami persuadé que ce concept était fait pour lui. Un peu comme beaucoup d’entre nous, il s’est inscrit pour passer outre sa timidité et son manque de confiance en lui. La distance créée par les écrans interposés permet de s’exprimer plus aisément, surtout qu’il a toujours été à l’aise pour communiquer par écrit (un futur concurrent pour l’écriture d’un blog sur les sites de rencontres ? )

Chers lecteurs, vous avez donc compris que adopt est son site de rencontre préféré. Adepte aussi parce que selon lui, c’est le site qui propose le plus de profils féminins intéressants et actifs avec des photos. Même si le contact avec les femmes n’est pas assuré du fait du principe de fonctionnement du site.

Selon JC, il est bien possible de rencontrer quelqu’un pour autre chose qu’un plan cul. Même si cela est compliqué : « Je dirais même que la probabilité est inversement proportionnelle au temps passé sur les sites. C’est aussi très aléatoire, des fois c’est simplement une question de timing. La bonne personne mais pas le bon moment. » D’ailleurs JC, a déjà fait des rencontres, bien trop selon lui. Au point que ça en est devenu banal. « Juste avant la dernière rencontre que j’ai fait, la fille m’a envoyé un message en me demandant si j’étais stressé car elle l’était un peu, et la je me suis rendu compte que je n’avais plus cette petite émulsion qui peut faire le charme d’une rencontre, de découvrir une inconnue et de savoir si elle va me plaire. » Même si à son goût, il y a eu bien trop de rencontres éphémères ou non, de nature pragmatique, il considère que dans toute rencontre éphémère ou non, issue du virtuel ou non, il y a des choses à découvrir. Chacune de nos rencontres participe à des degrés différents à faire de nous et ce que nous sommes.

Toujours selon JC, les rencontres 2.0 « changent les codes des rencontres car elles reposent avant tout sur des représentations. Et nous sommes gouvernés par nos représentations. La première approche se fait sur un CV, plutôt que sur une approche visuelle. Même si la photo est là, elle ne nous met pas en scène dans notre environnement habituel, ne reflète pas notre façon de nous comporter. Les photos sont choisies, celles qui nous mettent en valeur de préférence bien évidemment. Au lieu de remarquer quelqu’un par ce qui le ou la démarque, nous recherchons le CV qui semble nousconvenir. En témoigne les filtres de recherche. « Alors je voudrais une grande blonde aux yeux verts, sportive, qui ne fume pas… ». Forcément nous avons des préférences, mais ces œillères nous sont surement préjudiciable, car si la personne ne rentre pas dans la grille, hop aux oubliettes.

Le dernier point, pour moi c’est dans la conversation, plus on discute avec la personne virtuellement avant de la rencontrer, plus on va se forger une représentation d’elle, représentation qui va dans notre sens, on majore les qualités, on minore les défauts, et on interprète les réponses dans le sens qui nous convient. Et puis quand on rencontre la personne on se rend compte que ce n’est pas celle qu’on imaginait.

Pour moi, ce qui change, c’est qu’on ne rencontre plus une personne, mais un profil qui doit correspondre à nos exigences. Et nous sommes plus exigeant dans une rencontre virtuelle que dans une rencontre in situ. »

Pour finir ce témoignage, place au partage d’une de ses histoires (et là ma petite blague du début de l’article devrait prendre tout son sens) :

« Une de mes histoire…Il était une fois… Ah non je me plante la de registre là, à la fin de cette histoire là ils ne vécurent pas heureux avec pleins d’enfants. Enfin pas heureux ensemble du moins. Pour remettre dans le contexte, je venais de faire plusieurs rencontres sans particularité, sans la petite étincelle qu’on cherche tous je pense, et j’étais un peu désabusé par les rencontres virtuelles. Je pensais désactiver mon profil. Et en chemin pour aller boire un verre avec un ami. Du coin de l’œil j’aperçois furtivement une demoiselle à la terrasse d’un café. En rentrant chez moi, j’envoie un message à une fille avec qui j’avais commencé a discuté peu de temps avant : « c’était toi? » Et je reçois un message me disant « j’en étais sûre, j’allais te demander la même chose ». D’une certaine façon ça n’était plus tout à fait une rencontre virtuelle, il y avait une sorte de transition. Cette façon de s’être reconnu nous a décidé à nous rencontrer rapidement. Nous nous sommes donc rencontrés le samedi qui suivait. Une très bonne entente, un très bon feeling. Et la dans le bar, débarquent trois représentant d’une opération publicitaire nous propose de déguster un cocktail gratuitement. Et ce qui nous a valu un fou rire, c’est que le nom du cocktail en question est le pseudonyme que j’arbore sur le site. Ce fut une très belle rencontre qui m’a laissé penser qu’il était encore possible de vivre une histoire sérieuse grâce aux sites de rencontres. »

Pour une fois, j’ai repris beaucoup de ces phrases … Mais comme il le dit si bien, il sait bien manipuler les mots. En tout cas ce fut un réel plaisir de travailler sur son témoignage. Merci beaucoup cher JC. Et lectrices célibataires, si vous êtes tombées sous son charme, envoyez moi un mot, je pourrais vous mettre en contact

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s