Hommes 2.0·Social

Un homme, Tinder, une histoire

Un homme, Tinder, une histoire. Voici le troisième RDV de l’année autour d’un homme. À 30 ans ou à 20 ans, on est finalement pour une grande parti amener un jour à tester un site de rencontre. À 30 ans, souvent parce que nos amis sont déjà tous en couples et que du coup cela nous permet d’agrandir notre cercle de connaissances. À 20 ans, un long séjour à l’étranger peut être un déclic aussi. Tiens d’ailleurs, je pense bientôt faire un article sur les rencontres 2.0 à l’étranger, histoire de voir si les codes de rencontres sont pareils ou complétement différents.

Revenons à notre homme du jour. Lucas, jeune célibataire de 21 ans, vivant à l’étranger. Arrivé sur Tinder par délire avec ses potes à la base (j’ai utilisé tinder de la même manière la première fois) un peu pour voir comment les femmes se comportaient dessus, finalement Lucas s’est pris à son propre jeu au fur et à mesure des matchs. Ahhhh Tinder et ses matchs !!! Rien de mieux pour notre cher ami « l’égo ».

Plus sur Tinder pour y faire des rencontres juste comme ça… Pas très dans l’optique de faire une rencontre sérieuse par ce biais mais Lucas imagine qu’une relation sérieuse reste toujours possible… Finalement je trouve cela plutôt bien de ne pas avoir d’idée préconçue sur les rencontres que l’on pourrait faire. Lorsque nous allons prendre un verre dans un bar pouvons nous tout de suite dire que ce soir on ne parlera à quelqu’un que dans l’optique de faire sa vie avec… Un peu surréel.

Selon Lucas, « ces « rencontres 2.0 » créent une sorte de super-marché-sentimental. Au début, les premières rencontres, on appréhende légèrement, Mais après, ça devient plus facile. En un « swipe », on peut tomber sur quelqu’un, créer une sorte d’affinité, de complicité, que des personnes timides en général (J’en fais partie..) ne pourraient pas faire par exemple en soirée, ou en boite. Enfin avant ces rencontres 2.0. Car au fur et à mesure, je me suis rendu compte que après avoir effectué plusieurs rencontres, ma timidité a commencé à s’effacer de plus en plus, et ça m’a permis de réaliser des rencontres « normales » avec beaucoup plus d’aisance auparavant. »

Et oui comme quoi, comme je l’ai déjà dit au début de cet article, je trouve que tinder permet de retrouver une certaine confiance en soi. Voir que l’on est capable d’avoir plein de « matchs », montrent que finalement on plait au sexe opposé. Quel meilleur moment de s’en rendre compte dans des moments de doutes !!! Moi qui pensais que c’était surtout les femmes qui avaient besoin de ça, finalement les hommes aussi. Je n’en voudrais plus aux hommes qui me matchent sans jamais donner de nouvelles ensuite.

La petite histoire de Lucas

« Il y a un mois de ça, je débarque dans un nouveau pays, la Pologne. Changement radical de mode de vie, fini Papa/Maman, premier appartement, premières libertés. Après être finalement installé, une semaine après mon arrivée, démarrage de Tinder, avec cette fois, un objectif différent.. Après tout, début d’une situation stable, mon esprit à plus envie de quelque chose de stable niveau relationnel aussi.. Deux semaines passent, beaucoup de matchs (concrètement beaucoup plus qu’en France), mais rien n’aboutit à quoi que ça soit de concret, et sur la durée. Une semaine de ça, match avec une femme. On commence à parler Anglais, quant au final on se rend compte que l’on est tous les deux Français, et le plus drôle, vivant a moins de 50 kilomètres l’un de l’autre, ayant des amis en commun, des fêtes ou on est allés, mais jamais rencontrés auparavant. Commençant fortement a s’apprécier, on décide de fixer un rendez-vous, qui se passera dans quelques heures… »

images

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s